Système LMD: mobilité, évaluation et modalités de passage de la L1 à la L2 et de la L2 à la L3

Dans le cadre de l’harmonisation des cursus d’enseignement supérieur, le cursus universitaire s’organise désormais autour de trois diplômes : la licence, le master et le doctorat.

Cette nouvelle organisation, dite “L.M.D.”, permet d’accroître la mobilité des étudiants et la mobilité entre parcours.

La formation LMD dans le réseau est organisée en unités d’enseignement (UE) comportant elles-mêmes des matières ou des éléments constitutifs des unités d’enseignement (ECUE).

Un cursus de formation complet comprend :

– Semestre 1 : 5 UE spécifiques +1 UE Transversale

– Semestre 2 : 5 UE spécifiques (4 UE obligatoire+ 1UE optionnelle) +1 UE Transversale

– Semestre 3 : 5 UE spécifiques (4obligatoires +1optionnelle) +1 UE Transversale

– Semestre 4 : début du parcours 5 UE spécifiques (4obligatoires +1optionnelle) +1 UE Transversale
– Semestre 5 : 5 UE spécifiques (3obligatoires +2optionnelles) +1 UE Transversale

– Semestre 6 : Stage de professionnalisation.

– Deux stages d’initiation et de perfectionnement sont prévus respectivement au niveau de L1et L2.

Au niveau de L1, la mobilité des étudiants est permise.

Au niveau de S2 du L1, l’étudiant doit choisir son parcours à l’établissement où il est inscrit. La mobilité n’est plus alors permise.

Evaluation et modalités de passage

La Note de cadrage du système LMD dans les IES et la façon de comptabiliser la moyenne se font selon la pondération suivante:

* 20% pour le travail non présentiel de l’étudiant,

* 32% pour le contrôle continu,

* 48% pour le devoir de synthèse.

Résumé schématique des différentes modalités de passage de L1 à L2 puis à L3:

schéma passage LMD

Schéma 1 : Mg = 10,00 et tous les crédits sont validés.

L’étudiant est déclaré admis avec les 60 crédits validés.
Schéma 2 : Mg = 10,00 et le nombre de crédits validés est inférieur à 60.
L’étudiant est déclaré admis en L2 et il peut, sur sa demande, effectuer une inscription pédagogique pour repasser les unités d’enseignement dont les crédits n’ont pas été validés.

Schéma 3 : Mg < 10,00 ; le nombre de crédits validés est supérieur ou égal à 45 (75%).
L’étudiant peut passer en L2 avec l’obligation de rattraper, au cours de la deuxième année, les crédits non validés. Une inscription pédagogique pour ces crédits est obligatoire.

Les nouvelles notes obtenues ne sont pas comptabilisées pour le calcul de la moyenne générale de L1, mais servent à la validation des crédits restants, qui peut se faire, par compensation, avec les résultats déjà acquis en L1. Toutefois, la moyenne générale déjà déclarée en L1 ne peut être modifiée.

Schéma 4 : Mg < 10,00 et moins de 45 crédits.

L’étudiant redouble en capitalisant les crédits validés.
PASSAGE DE L2 A L3

Le passage de L2 à L3 se fait selon la même procédure que précédemment.

L’étudiant qui a des crédits de L1 à valider au cours de la deuxième année ne peut être déclaré admis en L3 que s’il valide tous les crédits en instance.

Si les crédits de L1 ne sont pas validés en fin de L2, il redouble en L2 même s’il remplit les conditions d’admission (Mg (L2) = 10,00).

L’année suivante, cet étudiant fait une inscription administrative en L2 pour valider les crédits restants de L1.

Modalités de réalisation du contrôle continu

Une semaine bloquée par semestre.

Téléchargez ce document en pdf.

Source : ucad.sn