expressions de la boxe
expressions de la boxe

Les expressions de la boxe ne sont pas cantonnées à la pratique sportive. On les rencontre dans la vie de tous les jours, quand nous devons relever un défi, réussir un challenge. Les exemples suivants vous donneront l’âme d’un(e) battant(e) !

Avoir une bonne allonge

L’allonge correspond à la longueur des bras d’un boxeur. Un boxeur aux longs bras est censé avoir une bonne allonge. Pour avoir une chance contre un adversaire qui a des “tentacules” à la place des bras, il faut casser la distance…

Casser la distance

Se rapprocher de l’adversaire, soit pour réduire sa capacité d’action à grande distance, soit pour chercher à le travailler de près. Par exemple, on va casser la distance face à un adversaire qui n’excelle pas en combat rapproché.

 

Lire aussi : Testez votre orthographe avec le projet Voltaire

Créer des ouvertures

C’est l’objectif principal de tout combat ! Effectuer des mouvements qui vont mettre en difficulté l’adversaire de façon à ouvrir le champ pour placer une attaque.

Avoir un bon jeu de jambes

Après les bras, les jambes ! Un combattant a un bon jeu de jambes s’il sait bien se déplacer pendant un combat, s’il donne une impression de légèreté et d’agilité. Souvenez-vous, pour améliorer son jeu de jambes, Rocky s’entraîne avec une ficelle autour des chevilles…

Mettre l’adversaire K.O.

On parle de “knock-out” ou de “K.O.” quand le boxeur, sonné, s’écroule après un coup porté par son adversaire. En boxe anglaise, il est prononcé par l’arbitre lorsque le combattant reste à terre plus de dix secondes.