Étudier en Scandinavie
Étudier en Scandinavie

Danemark, Finlande, Norvège ou Suède, les pays d’Europe du Nord proposent des cursus de qualité, dans un cadre dépaysant et de surcroît en anglais ! Nos pistes pour vous aider à faire votre choix.

Vous avez décidé de mettre le cap sur le Grand Nord ? Du Danemark à la Norvège, la plupart des universités sont publiques et leur schéma d’études est lissé sur le système européen : bachelor (licence) et master sont les deux grands diplômes. Les pays scandinaves attirent toujours davantage d’étudiants. Chaque année, les Français sont ainsi près de 5.000 à s’y envoler dans le cadre de leur échange Erasmus, avec la Suède en tête des destinations.

Misez sur Erasmus

Dans la majorité des cas, votre séjour en en Europe du Nord s’effectuera dans le cadre d’un échange Erasmus. Le principe est simple : vous partez étudier, pendant un ou deux semestres, dans une université partenaire de votre établissement d’origine.

Renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre université ou de votre école pour connaître la liste des établissements scandinaves susceptibles de pouvoir vous accueillir. Il est préférable d’entamer les démarches entre six mois et un an avant le départ.

Lire aussi : Suède, Norvège, Finlande, Norvège, Danemark les étoiles montantes d’Erasmus

Des cursus en anglais

Si la langue des Vikings constitue un frein à votre départ, soyez rassuré : il est aussi tout à fait possible d’aller en Scandinavie pour parfaire son anglais. De nombreux cursus sont anglophones. En outre, ces pays étant moins demandés que le Royaume-Uni, vos chances d’être accepté seront d’autant plus grandes.

Pour intégrer ces programmes en anglais, il vous faudra être un minimum “fluent” pour ne pas perdre le fil. Les échanges avec les professeurs sont moins formels que chez nous et les débats en classe se nourrissent de la réflexion des élèves.

À titre d’exemple, l’université d’Oslo propose plus d’une cinquantaine de masters en anglais. En Suède, l’université de Malmö dispense une quinzaine de masters en anglais, idem pour l’université de technologie de Tampere, en Finlande. Enfin, au Danemark, le ministère de l’Enseignement supérieur se targue de pouvoir offrir aux étudiants internationaux plus de 500 cursus entièrement en anglaisdans l’ensemble des établissements du royaume. Vous aurez donc l’embarras du choix.

Partir en solo : anticipez !

Si vous décidez de partir en dehors d’un programme d’échanges, vous devrez vous charger vous-même de l’inscription :
– en Suède, elle s’effectue en ligne sur la plate-forme University Admissions in Sweden, entre le 1er juin et le 15 août ;
– en Finlande, elle s’effectue également en ligne, sur le site University Admissions Finland, mais beaucoup plus tôt. Selon les établissements, elle peut commencer le 1er décembre pour clôturer fin janvier ;
– au Danemark et en Norvège, vous devez vous inscrire directement auprès de l’établissement que vous visez. Les plates-formes ne sont pas encore ouvertes aux internationaux. Attention, l’inscription se fait très tôt : entre le 1er décembre et le 15 mars.

Dans tous les cas, votre dossier de candidature sera examiné à la loupe. Les universités exigent les résultats des années passées, une lettre de motivation et une lettre de recommandation.

Pour justifier votre niveau en anglais, vous devrez également présenter un score allant de 60 à 90 auTOEFL (Test of English as a Foreign Language), selon le niveau des universités, ou de 6,5 à l’IELTS(International English Language Testing System).

Réputation internationale

Un critère à prendre en compte dans votre choix est la notoriété des universités. Connus pour être innovants, quelques établissements scandinaves, en particulier suédois, se retrouvent régulièrement dans le top 100 des classements des meilleures universités au monde.

Times Higher Education 2017 QS Top Universities 2017 Shanghai (ARWU) 2016
1 Karolinska (Suède) 28e U. of Copenhagen (Danemark) 68e Karolinska (Suède) 44e
2 U. of Helsinki (Finlande) 91e Lund U. (Suède) 73e U. of Helsinki (Finlande) 56e
3 Uppsala U. (Suède) 93e U.of Helsinki (Finlande) 91e Uppsala U. (Suède)60e
4 Lund U. (Suède) 96e KTH (Suède) 97e Aarhus U. (Danemark) 65e
5 Aarhus U. (Danemark) 98e Uppsala U. (Suède) 98e U. of Oslo (Norvège) 67e

Notez que les classements internationaux mettent l’accent sur la recherche. Il est donc intéressant de les regarder à partir du niveau “graduate”, à savoir master et doctorat. Avant cela, d’autres aspects sont plus déterminants pour votre choix, comme la sélectivité ou la situation géographique. À vous de mener votre petite investigation !

Vous avez-dit “Scandinavie” ?

La Scandinavie regroupe le Danemark, la Suède et la Norvège, dont les langues sont bâties sur le même modèle. La Finlande, elle, n’est pas scandinave au sens propre : le finnois présente des similarités avec le hongrois et l’estonien, et non avec le suédois, le danois ou le norvégien.